TOURS - VENDÔME - PARIS
COMMISSAIRES - PRISEURS
EXPERT PRÈS LA COUR D'APPEL
BUREAU MAZARIN


BUREAU dit MAZARIN

en marqueterie d'écaille et de laiton sur 3 faces, ouvrant à neuf tiroirs sur trois rangs et reposant sur huit pieds à consoles inversées, terminés par des toupies, réunis par deux entretoises . Riche décor floral et géométrique de phénix sur les quatre faces et sur le plateau, lui-même ceint d'une lingotière.

Époque Louis XIV.

Haut.81, Long. 130, Prof. 71 cm. (restaurations).

Provenance : propriété de Sologne.

La technique de la marqueterie dite " Boulle ", ainsi que les motifs dits " à la Bérain " dominent l'ébénisterie parisienne de la fin du règne de Louis XIV. Le décor de notre bureau est sans conteste inspiré des projets d'ornement de Jean Ier Bérain. Bien que ne reproduisant pas fidèlement l'un d'entre eux, nous retrouvons figuré, sur une gravure conservée au Musée des arts décoratifs, le magot, assis sous un dais, du centre du plateau ainsi que les deux chimères affrontées. Plusieurs ateliers de marqueteurs sont alors associés aux ébénistes, leurs fournissant les panneaux nécessaires à la réalisation de divers meubles.


Gravure - projet d'ornementation de Jean Ier Bérain

Bureau conservé au Bayerisches Nationalmuseum de Munich

Si la majorité des ébénistes de cette époque nous est aujourd'hui inconnue, l'un des plus fameux est Nicolas SAGEOT (1666-1731). Spécialisé dans la marqueterie d'écaille et de laiton, il dirige au début du XVIIIe siècle, l'un des plus importants ateliers de Paris, et signant nombre de ses meubles avec son estampille.


Bureau conservé au musée du Petit Palais

Bureau conservé au musée de Rouen

Nous pouvons rapprocher notre bureau de ses productions, ou de celles qui lui sont attribuées. En effet, la richesse du décor et sa qualité d'exécution éliminent d'office de petits ébénistes familiers d'une production courante. Ses huit pieds en console le rapprochent des  bureaux d'exception que sont celui du Bayerisches Nationalmuseum de Munich et du Musée de Rouen. Le musée du Petit Palais à Paris donne à Sageot un bureau qui, hormis ses pieds gaines, possède une structure et un décor forts similaires au meuble que nous présentons.