TOURS - VENDÔME - PARIS
COMMISSAIRES - PRISEURS
EXPERT PRÈS LA COUR D'APPEL
CAMP DE CHÂLONS


En 1857, Napoléon III inaugure le camp d'instruction militaire de Châlons-sur-Marne, en Champagne, probablement le plus grand au monde à cette époque. D'une importance capitale pour la stratégiede défense de la France, c'est également un symbole fort de l'esprit d'innovation et de grandeur du Second Empire.

Gustave Le Gray est le premier photographe à couvrir officiellement l'événement, qui dura du 29 août au 10 octobre, livrant des images emblématiques, dont certaines figurent parmi les chefs-d'œuvre de la photographie.

À cette occasion, jusqu'à 30 000 personnes se déplacèrent pour suivre les festivités, en particulier le dimanche à l'occasion des messes suivies, le soir, de bals et de feux d'artifices.


Gustave LEGRAY (Paris 1820 - Le Caire 1884)
Camp de Châlons : manœuvres de la cavalerie de la Garde impériale, 1857. Cavalry maneuvers.





Épreuve d'époque sur papier albuminé, à partir d'un négatif verre au collodion.
Numéro de tirage de l’atelier Le Gray manuscrit à l’encre noire en bas à droite au dos de l’épreuve « 16,376. ».
27,3x 32,2 cm.
 
Provenance : Propriété du Val-de-Loire, depuis plusieurs générations.
 
Littérature: "The photography of Gustave Le Gray" par Eugenia Parry Janis, The Art Institute of Chicago and The University of Chicago Press, 1987. Image reproduite fig. 18 page 98 (collection du J. Paul Getty Museum, Los Angeles).
"Une visite au camp de Châlons sous le Second Empire, photographies de Messieurs Le Gray, Prévot..." Collectif, musée de l'Armée, Paris, 1996. Image reproduite page 75 et notice page 115 avec la note suivante : « Cette photographie probablement l’une des plus belles de l’album du camp de Châlons, donne la mesure du talent de Le Gray et de la grande modernité de ses compositions. On devine à gauche la silhouette de l’Empereur et, semble-t-il, sur un cheval blanc, celle de l’Impératrice. »
 
Par sa composition, cette épreuve est probablement l'un des chefs-d'œuvre les plus représentatifs de la production artistique de Gustave Le Gray. Encadrée par la large bande claire du ciel et celle très foncée de la terre, une scène mystérieuse semble se dérouler, qui renforce la puissance esthétique de l'image.




Gustave LEGRAY (Paris 1820 - Le Caire 1884)

Camp de Châlons : manœuvres : cavalerie de la Garde impériale, 1857.



Épreuve d'époque sur papier albuminé, à partir d'un négatif verre au collodion.
Format :17,6 x 21,7 cm.
 
Provenance : Propriété du Val-de-Loire, depuis plusieurs générations.
 
Littérature : "Une visite au camp de Châlons sous le Second Empire, photographies de Messieurs Le Gray, Prévot..." Collectif, musée de l'Armée, Paris, 1996. Image reproduite page 51 et notice page 113.
"Gustave Le Gray", BnF-Gallimard, 2002. Illustration 162 page 137 et catalogue 152 page 369.

Remarquable composition où le halo formé par l’objectif renforce la puissance esthétique de l'image.



Gustave LEGRAY (Paris 1820 - Le Caire 1884)
Camp de Châlons : manœuvres : artillerie et chasseurs à cheval de la Garde impériale, 1857.





Épreuve d'époque sur papier albuminé, à partir d'un négatif verre au collodion.
17,6x 21,7 cm.

Provenance : Propriété du Val-de-Loire,depuis plusieurs générations.
 
Littérature : "Une visite au camp de Châlons sous le Second Empire, photographies de Messieurs Le Gray, Prévot..." Collectif, musée de l'Armée, Paris, 1996. Image reproduite page 51 et notice page 113.
"Gustave Le Gray", BnF-Gallimard, 2002. Illustration 161 page 137 et catalogue 154 page 370.
 
Remarquable composition où le halo formé par l’objectif renforce la puissance esthétique de l'image.

Trace chimique oblique,d’époque, au dos et sur l’image.