TOURS - VENDÔME - PARIS
COMMISSAIRES - PRISEURS
EXPERT PRÈS LA COUR D'APPEL
UNE NATURE MORTE PAR DE HEEM


Panneau de chêne, deux planches non parquetées, portant la marque d'Anvers.
Signé en haut à gauche "J. D. Heem f. 1642". Porte un monogramme R sur la lame du couteau.

Haut. 40,5, Larg. 45 cm.
(restaurations anciennes).

Provenance : vente collection Rafe Hall, Galerie charpentier (Me Maurice Rheims - Expert : M. Robert Lebel), 2 décembre 1955, n°30, reproduit, 2.024 000 francs, par descendance.

Jan Davidsz de HEEM. Still life with Roemer glass, crabs, crayfishes and fruits. Oak panel signed and dated 1642.

Bibliographie:
F. Meijer : "Landscape details in still-life paintings by Jan Davidsz. de Heem", in Liber Amicorum Marijke de Kinkelder, Collegiale bijdragen over landschappen, marines en architectuur, La Haye, 2013, p. 254 et page 263 (listé comme e), l'illustration p. 265. reproduit le détail du paysage.

Notre tableau sera inclus au catalogue raisonné de Jan Davidsz de HEEM en préparation par Monsieur Fred Meijer.



"L'un des plus importants peintres de natures mortes du XVIIe siècle"

Jean Davidz de Heem est reconnu comme l'un des plus importants peintres de natures mortes du XVIIe siècle. Il a travaillé alternativement entre les Pays-Bas et Anvers, ce fait de lui un intermédiaire entre les écoles flamande et hollandaise. Si son oeuvre comprend essentiellement des natures mortes sur des nappes ou des entablements, il est l'un des premiers à chercher à les ouvrir sur l'extérieur. Les somptueuses tables de banquets du Metropolitan Museum (vers 1639) et du Louvre (1640) en sont les premiers exemples, avec la présence d'une trouée de ciel sur le côté gauche, suivi de celle du musée de Bruxelles (1641) où figure une colonnade. Notre nature morte, plus petite et plus intime, est posée devant une fenêtre rectangulaire laissant voir une colline boisée, où l'on devine une église parmi les arbres, sous un ciel vespéral.



Cette oeuvre est visible au Cabinet Turquin jusqu'au 6 juin 2016 (01 47 03 48 78).