TOURS - VENDÔME - PARIS
COMMISSAIRES - PRISEURS
EXPERT PRÈS LA COUR D'APPEL
" Le bain " par Pablo PICASSO

24 - Le bain par Picasso, Artigny, 7 juin 2015.

PABLO PICASSO (MALAGA, 1881 - MOUGINS 1973)

Le bain, 1905.

Pointe sèche, datée et signée dans l'épreuve, et retracée en bas à droite au crayon de papier dans la marge. Annotée au verso n°9.

Planche : 34 x 29 cm.
Feuille : 44 x 32 cm. (déchirure).

Référence : de la suite des Saltimbanques, rare impression. Bloch 12 ; Baer 14.

Provenance :

  • offert par Picasso à son médecin le professeur Jean Julien, en remerciement de services rendus - dont l'autorisation donnée de permettre à Picasso, âgé de 24 ans - de dessiner à l'hôpital Saint-Lazare.
  • Conservé dans la famille depuis l'origine - comme une autre pointe sèche vendue à Cheverny le 11 juin 2006 (L'abreuvoir, chevaux au bain, 1906).

Pablo PICASSO. The Bath, 1905. Dry point dated and signed.  Provenance: given by Picasso to his doctor.


PICASSO AU BATEAU LAVOIR

En 1905, Picasso fait la connaissance de Guillaume Apollinaire et d'André Salmon. Il s'installe à Montmartre, au Bateau-Lavoir, et rencontre sa première compagne : Fernande Olivier, poursuivant sa liaison avec Madeleine. C'est le début de la période rose. Les thèmes abordés sont la joie et l'inquiétude existentielle. Il reste mélancolique et dominé par l'amour ; on y trouve aussi de nombreuses références au monde du zoo et du cirque. Il peint des arlequins, des dompteurs et des clowns. Picasso privilégia pendant cette période le travail sur le trait, le dessin, plutôt que sur la couleur.  Au printemps, il exécute de nombreuses études et peintures qui donneront naissance à la plus grande toile (213 x 230 cm) qu'il ait peinte jusqu'alors : Les Saltimbanques (Washington, National Gallery).

Notre eau-forte est très caractéristique de la période rose, au nom plus précis de période des saltimbanques, car elle tourne autour des thèmes du cirque et des amours d'Arlequin.

Arlequin sur la gauche, sans costume, reconnaissable à son chapeau, son tambour posé contemple avec tendresse cette scène intime du bain d'un Enfant dans les bras de sa compagne. Picasso a vu en Arlequin son double. Le tout n'est pas sans évoquer le roman de la paternité, lié à l'enfant que Picasso faillit avoir de Madeleine en 1905.

Pierre Daix, Le nouveau dictionnaire de Picasso, Robert Laffont, 2011.