TOURS - VENDÔME - PARIS
COMMISSAIRES - PRISEURS
EXPERT PRÈS LA COUR D'APPEL
SALON AU FABLES DE LA FONTAINE PAR AVISSE

SALON en hêtre mouluré et sculpté composé de QUATRE FAUTEUILS et d'UNE BANQUETTE.


Les fauteuils à la reine sont ornés d'un fleuron au centre de la traverse haute du dossier et de la ceinture, ainsi que de feuillages à l'épaulement. Ils reposent sur quatre pieds cambrés à enroulement. La banquette est sculptée d'une large coquille au centre de la traverse haute et de deux fleurons en ceinture. Elle repose sur six pieds, dont cinq cambrés à enroulement. Accotoirs à manchettes en coup de fouet.

Toutes les traverses de ceinture arrière estampillées "G. AVISSE."
Guillaume Avisse (1720-1785), reçu Maître le 24 décembre 1743.

Fauteuils : Haut. 93, Larg. 64, Prof. 50 cm. (restaurations, un pied rapporté).
Banquette : Haut. 99, Larg. 164, Prof. 53 cm. (restaurations, un bout de pied rapporté).

Belle garniture en fine tapisserie attribuée à la manufacture d'Aubusson sur le thème des Fables de La Fontaine :
- "La Chauve-Souris, le Buisson et le Canard" - "Le Lion et le Moucheron".
- "Le Héron" - "Le Chien qui lâche sa proie pour l'ombre" ?
- "Le Coq et la Perle" - "Le Singe et le Dauphin".
- "Le Phoenix et le Hibou" (fable d'Antoine Houdar de La Motte) - "La Grenouille qui veut se faire aussi grosse que le Bœuf".
- "Le Cerf et la Vigne" - Le Renard tenant conseil ?
(états divers).

Louis XV.

Provenance : château du Bourbonnais.

A SET of four "FAUTEUIL A LA REINE" ARMCHAIRS and one LARGE SOFA in moulded and sculpted beech wood. Beautiful upholstery tapestry representing scenes of some of Lafontaine's fables. All pieces marked G. AVISSE. Louis XV period. From a Bourbonnais castle.

AVISSE ET LA FONTAINE


"Fils de Michel Avisse, Guillaume n'a laissé qu'un petit nombre de sièges, sobrement moulurés. Toutefois, son estampille figure sur de très beaux fauteuils Louis XV à la reine, abondamment sculptés, que l'on aurait plutôt tendance à attribuer à un autre Avisse, prénommé Jean, vraisemblablement son frère." (Kjellberg, 2002, p. 32). Les musées des Arts décoratifs et Carnavalet à Paris conservent des exemplaires de son travail.

Jean de La Fontaine (1621-1695) s'inspire de l'auteur antique Ésope pour livrer, au tournant du XVIIe siècle, l'un des chefs-d'œuvre de la littérature française : Les Fables. Moraliste et poète, La Fontaine reste à l'écart de la vie de la Cour, mais fréquente les salons littéraires parisiens, avant d'entrer à l'Académie française en 1684. Ses fables sont reprises par de nombreux artistes, et notamment le grand peintre animalier du XVIIIe siècle : Jean-Baptiste Oudry (1686-1755). Peintre de Louis XV, Oudry travaille pour la Manufacture de Beauvais qu'il dirige par la suite, tout comme celle des Gobelins qui fournit exclusivement le domaine royal. Oudry dessine les Fables de La Fontaine entre 1729 et 1734. Une suite de ces dessins est convertie en cartons de tapisserie, et tissée seulement seize fois, entre 1736 et 1777. Après la mort d'Oudry, les dessins sont gravés en quatre volumes sous la direction de Cochin. La Manufacture d'Aubusson s'empare alors du thème, qu'elle diversifie, pour créer, à son tour, les merveilleuses assises de ces sièges, parangons de l'Art de Vivre à la Française.